Logo Sabine G

PARDON

Aujourd’hui, je voudrais pardonner,

Me pardonner, me pardonner

De n’avoir pas su, pas pu,

Me préserver,

Me pardonner

D’avoir laissé pénétrer

Me pardonner

De m’être manqué de respect

Me pardonner

D’avoir pensé que c’était normal

D’avoir cru être aimée alors que

J’étais abusée

Aujourd’hui je me pardonne, je te pardonne

Aujourd’hui j’ai reconstruit mes limites et mon intégrité

Aujourd’hui je te dis merci, je me dis merci

Si je suis celle que je suis, plaisante ou déplaisante, je suis

Aimable, vivante, vibrante, sensible

Je serai toujours trop quelque chose, aux yeux de ceux

Qui ont ce besoin de se rassurer en collant des étiquettes

Je me pardonne aussi de te bousculer juste en étant au plus près de qui je suis

Sans fard, sans boniments, sans costume

Dans ma vérité singulière et ancrée, qui fait s’effondrer, croyances et illusions

Qui sont pour toi comme des récifs acérés au creux de la tempête

Quand je me pardonne, je quitte la tempête pour la paix

Quand je me pardonne, je me redonne vie, et à la vie

Quand je me pardonne, c’est un souffle de renouveau qui s’insuffle dans mon être

Quand je me pardonne, c’est la joie qui naît et le sourire qui se dessine

Quand je me pardonne, je te pardonne, je leur pardonne

Dans mon antre reconstruit, j’y pose aujourd’hui une porte, des fenêtres et un canapé

Pour t’accueillir, pour un café, un échange, des mots, des silences et des rires

Dans mon antre reconstruit, seule la lumière du soleil s’invite et y pénètre

Dans mon antre reconstruit, règne la chaleur réconfortante de l’amour que j’y sème pour les jours plus gris,

Dans mon antre reconstruit, tu seras invité à pénétrer

A la porte tu y laisseras ton bagage, tes lourdeurs et tes colères,

Tu auras la patience d’attendre l’ouverture, et si ce n’est pas aujourd’hui alors peut-être que ce sera demain

Je me pardonne d’avoir voulu être ce que tu penses que je dois être et que je ne suis pas,

Je me pardonne de déplaire en étant chaque jour plus proche de qui je sens être au fond, là tout au fond de moi

Je me pardonne du temps que cela prend et prendra encore

Je me pardonne pour mes hésitations, ma procrastination, mes fuites

Je me pardonne pour tout le mal que je me suis infligé

Aujourd’hui je me pardonne, je relance ainsi la roue de la vie vivante et vibrante

Je m’autorise à être parfaitement imparfaite

Je m’autorise à laisser de la distance avec les jugements hâtifs et les permanents

Aujourd’hui, je me donne le droit de vivre et d’exister au monde.

Quelques mots …

Sabine G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article: