Logo Sabine G

IL Y A URGENCE !

Apprivoiser nos émotions

N’y a-t-il pas urgence à prendre votre bien-être émotionnel et psychologique en charge.

Prendre soin de soi, ce n’est pas une phrase bateau, prendre soin de soi cela va au-delà du physique et du fonctionnel, psychiquement aussi il y a lieu de retrouver une hygiène saine, de travailler à un équilibre et d’atteindre une maturité émotionnelle. Maturité émotionnelle qui est la clé qui nous aide à traverser, les moments plus difficiles, à préserver des liens importants, à créer des liens forts et nourrissants.

Nulle part, que ce soit à l’école ou en famille, on ne nous apprend à apprivoiser nos émotions, le plus souvent on nous demande, nous impose de les cacher, de les nier d’en faire abstraction, sous peine d’être tagué de chochotte ou autre quolibet, que ce soit pour les filles ou pour les garçons pour lesquels cette injonction sociétale et parentale est encore plus prégnante.

Nos émotions ce n’est pas qui nous sommes, c’est l’expression d’un état intérieur. Les nier c’est enfuir dans le sable pour étouffer une voix qui crie, qui hurle. Depuis des générations, les familles, les histoires de famille renferment des secrets, et parfois de lourds et douloureux secrets. Ces secrets biens gardés et enfouis dans le silence. Savez-vous qu’inconsciemment nous les transmettons et les faisons porter à nos enfants ? Ce n’est pas parce que ce n’est pas dit que ce n’est pas su, ou perçu.

D’autre part, ces secrets, ces évènements, ces traumatismes sont, s’ils ne sont pas pris en charge, considérés et apprivoisés, des influenceurs de nos comportements vers des déviances psychologiques de l’addiction jusqu’à la manipulation, en passant par la perversité, la violence physique et psychique.

N’est-il pas grand temps de s’en préoccuper ? Il suffit de regarder autour de soi et de regarder le monde, le monde ne va pas bien, les gens ne vont pas bien, tout le monde fait comme si, jusqu’à l’explosion ou l’implosion. N’y a-t-il pas urgence à prendre votre bien-être émotionnel et psychologique en charge.

Si vous pouvez mourir pour vos enfants, moi je vous souhaite de vivre pleinement pour eux.

Pourquoi  est-il essentiel et primordial d’apprivoiser ses propres traumatismes de notre enfance, de notre parcours de vie chaotique afin d’accompagner au mieux nos enfants vers un meilleur bien-être, équilibre et épanouissement ?

En tant que parents, nous voulons tous le meilleur pour eux. Comment donner le meilleur, si nous ne nous le sommes pas octroyé à nous même, cela n’a aucun sens.

Ici, je ne remets pas en cause la question de l’amour porté à nos enfants. On peut aimer très fort et très mal sans en être toujours conscient, parce que soi-même on ne s’aime pas ou pas assez ou pas de la bonne façon. La question est pourquoi ?

Si vous vous aimez en tant qu’être humain, vous disposez d’une intelligence du cœur au-delà de l’intelligence intellectuelle. L’intelligence de cœur qui fait que vous allez préserver le lien en priorité avec vos enfants c’est dans notre nature humaine.

Si vous vous aimez assez, et attention je ne parle pas de narcissisme ou d’égo, vous ferez les choix justes et sains naturellement. Si vous n’êtes pas bien avec vous-même vous risquez de choisir consciemment ou inconsciemment d’avoir des comportements inappropriés.

La réponse c’est à vous de la trouver avec de l’aide si besoin ! C’est votre clé vers l’équilibre, vers la maturité émotionnelle, vers votre épanouissement personnel et celui de toute votre tribu.

Voulez-vous continuer à faire porter à vos enfants ce que vous, vous portez depuis tant d’années, les choses, les évènements contre lesquels vous luttez intérieurement et qui ont entraîné des comportements inadaptés, des addictions, de la violence physique, verbale, psychique, du chantage affectif ?

Un parent qui dysfonctionne c’est un potentiel enfant qui dysfonctionne. Un parent il a une place de parent, d’accompagnant pour son enfant, il est inspirant, rassurant, fiable et sécurisant.

La bonne nouvelle est qu’il est possible de se retrouver, de se trouver, pour enfin faire la paix avec ses traumas, et qu’il n’est jamais trop tard, il est toujours temps, et c’est toujours le bon moment quand c’est maintenant.

Que vous soyez parents, ou en devenir ou simplement pour vous voici mon invitation : « Prenez soins de vous, c’est plus qu’un conseil, c’est une prière pour œuvrer ensemble, car chacun à sa part à réaliser, sa responsabilité pour qu’un jour, le plus proche possible nous puissions offrir à nos enfants un monde qui retrouve sérénité, joie de vivre, rapports et relations sains et épanouissants. »

Pour la confidence, je n’ai pas été un parent parfait (une maman parfaite), j’ai été dysfonctionnante, absente, surprotectrice, exigeante et intrusive. J’ai continué de grandir avec mon fils, et j’aurais aimé apprendre plus tôt à apprivoiser mes traumas et à conscientiser mes dysfonctionnements. Aujourd’hui la relation est assainie et renforcée depuis plusieurs années, elle continue d’évoluer et de me rendre fière. Je poursuis chaque jour mon chemin vers l’apaisement en continuant à apprivoiser mes émotions et surtout à les laisser se montrer.

Love U R.

Partagez cet article: