Logo Sabine G

MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX ACCEPTER L’HYPERSENSIBILITE CHEZ L’AUTRE ET CHEZ SOI

« Parfois à ne pas savoir on s’imagine bien pire que la réalité »

L’hypersensibilité veut dire que la façon de ressentir physiquement et émotionnellement est exacerbé par rapport à la moyenne. Cela entraîne des conséquences dans la vie de tous les jours sur l’hypersensible et des conséquences dans les relations aux autres.

L’hypersensible va décrire que parfois il a le sentiment d’être à vif et c’est juste, c’est ce qu’il ressent. Lors d’une émotion classique que ce soit une peur, une tristesse, une curiosité et qu’on l’évalue sur une échelle de 0 à 10, elle va peut-être indiquer 5 ou 6 sur cette échelle. Pour une même situation, un profil hypersensible indiquera minimum 10 voire au-delà jusqu’à 5 fois le niveau supérieur soit 50. Il y a donc un sacré fossé entre son ressenti et le vôtre.

Il ressent donc les émotions jusqu’à 5 fois plus fort, et forcément cela l’épuise, le profil hypersensible va se décentrer et être déstabilisé beaucoup plus qu’un profil à la sensibilité dite « normale ».

L’hypersensible aura besoin d’un plus long laps de temps pour récupérer son énergie, après des évènements ayant mis à rude épreuve son émotionnel.

Apprendre à vivre avec son hypersensibilité c’est possible, tout comme apprendre à avoir une relation saine avec un hpe (haut potentiel émotionnel) est possible.

Il y a un passage important et essentiel, pour bien vivre son hypersensibilité en plus d’être bien entouré(e), être accompagné(e), c’est lorsque la personne hypersensible apprend à apprivoiser cette émotion, cela se transforme en intelligence émotionnelle et est capable de grandes choses.

Cette intelligence émotionnelle permet aux hypersensibles et HPE d’accéder à des choses assez exceptionnelles, parce qu’ils ont une capacité de ressentir l’autre, de percevoir des choses que les autres ne vont pas percevoir, notamment :

Ils vont avoir une très bonne empathie, dans la juste mesure en sortant du « surinvestissement », ils ont aussi une très bonne capacité à anticiper les évènements, ils les sentent et les voient arriver au loin. Ils comprennent aussi avec une très grande finesse leur environnement et les personnes qui les entourent.

Pour les personnes qui sont en contact avec des profils hypersensibles ou HPE, posez-vous la question de savoir ce qui vous met mal à l’aise ou inconfortable face aux émotions intenses et subites de votre partenaire, de votre enfant, de votre collègue, de votre ami(e) hypersensible. Posez-vous la question pourquoi êtes-vous mal à l’aise face cet humain qui libère ses émotions ?

Et surtout évitez d’intervenir d’une quelconque manière, en rassurant, en niant l’intensité, en suggérant des choses à faire ou à ne pas faire, en secouant, évitez tout cela au possible. Soyez juste présent et accompagnez ce mouvement en étant juste là à côté. C’est tout ! Pas besoin de trouver, de chercher ni de proposer des solutions, pas besoin de distraire en changeant de sujet, pas besoin de lui dire « calme toi » ou « arrête ». Soyez juste là.

Ces deux derniers paragraphes sur la difficulté d’accueillir l’émotion de l’autre et de savoir quoi en faire sont aussi valables pour les parents face aux émotions de leurs enfants qu’ils soient hypersensibles ou non. Que la tristesse de l’autre vous rende inconfortable, c’est chez vous qu’il faut aller voir, l’autre, votre enfant ou qui que cela soit n’y est pour rien, tout se joue chez vous ! Allez y faire un tour.

Sabine G

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article: